Les géants de l’audit KPMG et PwC viennent d’être condamnés à des amendes de plusieurs millions de dollars

Infos

Les deux géants mondiaux de l’audit, de l’expertise comptable et du conseil KPMG et PwC — membres du « Big Four » avec Deloitte et EY — ont été condamnés à des amendes de plusieurs millions de dollars et de livres pour des manquements lors d’audits, dans une période marquée par des préoccupations croissantes des audits de la part des principaux prestataires.

KPMG a été condamné à payer 6,2 millions de dollars par l’autorité des marché financiers américaine (SEC) pour avoir omis de vérifier correctement un audit d’une entreprise d’énergie qui a surestimé grossièrement la valeur de ses actifs.

KPMG a publié un audit sans aucune réserve sur la compagnie pétrolière et gazière Miller Energy Resources en 2011, en dépit du fait que la société avait surévalué divers actifs — achetés en Alaska — de 100 fois leur valeur réelle. Les faits présentés aux auditeurs « auraient dû soulever des doutes sérieux », a déclaré la SEC.

De son côté, PwC a également été frappé d’une amende de 5,1 millions de livres mercredi et « sévèrement réprimandé » par le Financial Reporting Council au Royaume-Uni, après avoir reconnu une faute lors de la vérification de l’entreprise de services professionnels RSM Tenon Group en 2011.

Plus tôt dans l’année, le gendarme britannique avait publié un rapport accablant, indiquant que KPMG, Deloitte et Grand Thornton réalisaient des audits de pauvre qualité. Les amendes ne dissiperont pas les craintes et laissent les investisseurs exposés.

Walter E. Jospin, directeur du bureau régional d’Atlanta de la SEC, a déclaré que « KPMG a échoué à comprendre comment les actifs pétroliers et gaziers avaient été évaluées, laissant les investisseurs mal informés sur le fait que ce qui avait été acheté pour moins de 5 millions de dollars valait un demi-milliard de dollars ».

L’estimation très exagérée de Miller Energy Resources a donné lieu à l’inscription de la société à la Bourse de New York (NYSE). En 2015, elle a été accusée de fraude comptable avant de mettre fin à ces accusations plus tard.

KPMG et l’associé responsable de Miller Energy, John Riordan, ont accepté de solder ces accusations contre eux sans pour autant admettre ou nier les conclusions. Riordan a également été suspendu d’audit d’entreprises publiques pendant deux ans.

Version originale: Camilla Hodgson / Business Insider

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*