Gabon : un ministre harcelé sexuellement par son collègue

Infos

L’HISTOIRE a de quoi susciter des interrogations sur la moralité des dirigeants gabonais. Un ministre d’Ali Bongo, en l’occurrence le Garde des Sceaux, Alexis Boutamba Mbina, serait harcelé par un de ses collègues du gouvernement.

Selon son entourage, l’auteur des faits lui aurait proposé une somme de 70 millions de F CFA et un véhicule de marque Toyota de type VX pour satisfaire sa libido. « Le patron a été choqué par la proposition de son collègue. Il a poliment décliné l’offre », a confié un proche du ministre gabonais de la Justice.

D’après la source, le ministre harceleur fait des yeux de Chimène à Alexis Boutamba Mbina depuis sa nomination au poste de ministre de la Justice. Un choix qui ne semble pas fortuit. Le membre du gouvernement en question serait dans le collimateur de la Justice depuis le déclenchement de l’opération mains propres initié par les autorités gabonaises.

FANTASMES SCATOLOGIQUES. Aurait-il souhaité avoir une relation amoureuse avec le Garde des sceaux pour bénéficier de la souplesse de la justice ? Rien n’est moins sûr. Mais d’aucuns estiment qu’il s’agit tout simplement d’un rituel mystico-spirituel destiné à avoir de l’emprise sur d’autres membres du gouvernement. Toute chose qui n’est pas du goût d’Alexis Boutamba Mbina. « Il a dit qu’il n’adhère pas à ce genre de pratique et que son âge ne le lui permet pas », a expliqué la source.

Le ministre harceleur est présenté comme un homme aux déviances multiples, en sus de ses fantasmes scatologiques. A l’époque où il dirigeait une administration publique, il s’était illustré par des scandales sexuels avec certains de ses collaborateurs. Pis, son épouse avait failli commettre un crime lorsqu’elle l’a surpris en flagrant délit de pédérastie avec un jeune rappeur célèbre au Gabon.

Source : matindafrique

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*