Tchad : Entrepôt et hangar à 20 milliards FCFA, colère des autorités

Infos

Le ministre de l’élevage a été limogé ce soir par décret et le Secrétaire général de la Présidence de la République, Nagoum Yamassoum a été saisi du dossier de la construction du complexe.

Que peut-ue peut-on construire avec 20 milliards de Francs CFA au Tchad ? En tout cas, pas le tiers d’un Complexe industriel d’exploitation des ruminants à Djermaya! Le Chef de l’Etat en a fait la désagréable surprise ce matin, au cours d’une visite inopinée sur les lieux. « Qu’est-ce qui ne vas pas ? Personnellement, je suis déçu », a-t-il lancé au responsable du bureau de contrôle Studi international et ceux de la société turque « Tana Group ».

Pourtant, sur ce projet qui s’élevait à 37,8 milliards Francs CFA, ce n’est pas l’argent qui aurait du manquer à ce stade. En effet, 20 milliards FCFA ont été débloqués soit 53% du montant total. Sur le terrain, le travail d’avancement n’avoisine pas les 33%. Au plus, une structure inachevée avec une fondation et des poutres qui sortent de terre d’un coté, une toiture métallique en taulle de l’autre. De quoi choquer.

Un ministre limogé

Le ministre de l’élevage a été limogé ce soir par décret et le Secrétaire général de la Présidence de la République, Nagoum Yamassoum a été saisi du dossier de la construction du complexe.

Un ambitieux projet

Cet ambitieux projet qui devait finir depuis mars 2016 aurait permis au Tchad de valoriser ses ressources animales, d’être un pays exportateur de viande et des sous-produits labélisés. S’il venait à voir le jour, le complexe aura une capacité de 70.000 tonnes de viande par an, soit un abattage journalier de 1.500 bovins, 3.000 ovins et caprins ainsi que 500 dromadaires.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*