Ce que les hommes devraient savoir sur l’orgasme féminin

Infos

L’orgasme féminin demeure un grand mystère. Pourtant, comme dans la salle du conseil d’administration et la salle de jeux, beaucoup d’hommes ont une confiance en eux excessive dans la chambre à coucher, particulièrement concernant l’orgasme féminin.

Donc, voici quelques indications que nous aimerions que vous sachiez :

1 – Le fait que nous ne criions pas ne signifie pas que vous ne nous donnez pas de plaisir

Les orgasmes peuvent aller de petites étincelles jusqu’à des feux d’artifices hallucinants. Ne stressez pas si ce n’est pas une célébration de la fête nationale chaque fois que nous faisons des galipettes.

2 – L’insertion d’un doigt n’aboutit pas à un orgasme instantané

Vous pouvez penser que vous nous mettez sens dessus dessous avec une simple introduction de vos phalanges mais parfois, on ne ressent avec votre doigt rien de plus … qu’un doigt. N’espérez pas un résultat fantastique sans stratégie. Apprenez à vous servir de chaque outil de l’atelier avant de vous précipiter.

3 – Ne nous jouissons pas de la même manière à chaque fois

Juste parce que nous avons joui grâce au double-axel réalisé par votre langue jeudi ne signifie pas que nous le ferons aussi dimanche. Ce n’est pas le reflet de la régularité de votre savoir-faire oral ; les orgasmes peuvent être capricieux.

4 – Préchauffez le four, on vous en supplie

Si vous ne savez pas qu’une femme a besoin de préliminaires substantiels avant la pénétration, vous ne méritez pas d’avoir une relation sexuelle. Il y a des exceptions – dans l’arrière-salle d’une salle de danse publique, par exemple – où vous pouvez aller droit au but, mais rappelez-vous toujours qu’un tour de chauffe est crucial pour éviter les blessures (les lubrifiants peuvent aussi être utiles).

5 – Ça peut être sympa, même si l’orgasme ne vient pas

Vous avez fait de votre mieux et nous n’avons quand même pas atteint l’orgasme. Cela ne veut pas dire que vous n’êtes pas terriblement sexy. Parfois, nous apprécions vraiment le voyage, même si nous ne parvenons pas à la destination attendue.

6 – Ne tenez pas pour acquis que nous en avons eu un

Parfois, vous êtes tellement préoccupé de vous-même que vous ne réalisez pas que nous n’avons pas franchi la ligne d’arrivée. Un peu de partage ne ferait que du bien.

7 – Ne tenez pas pour acquis que nous n’en avons pas eu

Il arrive que nos victoires soient silencieuses, sans tambour, ni trompette. Nous sommes humbles, voyez-vous. Autrement dit, un orgasme n’est pas nécessairement bruyant.

8 – Les orgasmes clitoridiens et vaginaux sont deux choses différentes

Cela semble évident, mais ça vaut la peine de le répéter, étant donné que de nombreux hommes sont incapables de trouver le clitoris, encore moins de le définir. Certaines femmes ne peuvent jouir qu’avec une stimulation du clitoris, d’autres possèdent un point G et certaines chanceuses peuvent avoir un orgasme des deux manières. Prenez le temps de connaître les préférences de la personne qui partage votre vie.

9 – Nos seins ne doivent pas forcément figurer dans l’équipe réserve

Les orgasmes des tétons existent. Ne les réduisez pas au rôle de pions dans les préliminaires. Ils peuvent aussi marquer des points, alors rentrez-les en jeu, coach !

10 – Il arrive que notre sexe devienne trop sensible

Nous sommes sûres que cela arrive aussi à votre entrejambes. Donc, ne vous vexez pas ou ne vous imaginez pas que nous n’avons pas envie que vous continuiez si nous grimaçons momentanément en pleine action ou si nous ne pouvons plus continuer.

11 – Les sextoys ne sont pas vos ennemis

Bien sûr que notre vibromasseur peut nous donner des orgasmes fantastiques, mais cela ne veut pas dire que vous êtes un second rôle. Vous pouvez faire un tas de choses qu’un objet motorisé ne peut pas faire. A cet égard, vous êtes irremplaçable.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*