Enfin le « médicament » pour le traitement du SIDA arrive au Kenya

Infos

Bonne nouvelle pour les porteurs du VIH au Kenya, ils pourront désormais accéder aux médicaments et à un coût particulièrement peu couteux.

 Une grande avancée significative dans le milieu de la santé Nairobi.  Les personnes séropositives au Kenya auront désormais accès au générique du Dolutegravir, traitement luttant contre le virus du Sida.  Le pays deviendra ainsi le premier en Afrique à acquérir ce médicament.

20.000 patients kenyans pourront bénéficier du générique grâce à l’association UNITAID.

 Le médicament devrait améliorer et prolonger la vie des malades qui souffrent des effets secondaires d’autres traitements.  Il lutte aussi contre d’éventuelles résistances.

Le Dolutegravir (DTG) est en effet prescrit dans les pays développés aux patients séropositifs qui n’ont jamais été sous antirétroviraux.  De même que ceux qui expérimentent une forte résistance à d’autres traitements.

 Son générique, approuvé pour la première fois aux États-Unis, sera donc distribué pour la première fois en Afrique cette année.

Près de 15% des patients opposent une résistance aux traitements actuellement disponible sur le marché kenyan selon Sylvia Ojoo Cette dernière, directrice de l’Université de médecine du Maryland pour le Kenya, est en charge de l’introduction du DTG dans le pays.

L’association UNITAID entend introduire le générique sur le marché, réduire les coûts de production afin de permettre aux entreprises d’obtenir les brevets nécessaires moins chers et donc les produire à moindre coût pour les pays en voie de développement.

Après le Kenya, le Nigéria et l’Ouganda devraient eux aussi recevoir le fameux médicament un peu plus tard cette année.

Pour rappel, Environ 37 millions de personnes vivent avec le Sida dans le monde, dont 25 millions en Afrique, selon des chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé publiés en 2015.

Source : aregialedis

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*