Tchad: Ces cliniques privées qui tuent dans l’impunité !

Infos

Rien ne semble améliorer les conditions de prise en charge des patients dans les cliniques privées qui, par leur esprit mercantile et leur boulimie d’argent, pratiquent une forme abjecte de médecine odieuse: coût exhorbitant des examens et des chambres d’hospitalisation, examens inutiles et juste à visée lucrative, errance dans le diagnostic et prescription erronée des médicaments, pratique de l’´art medical avec des actes et des méthodes douteuses, hygiène defectueuse, recrutement d’un personnel douteux par népotisme et par clivage ethnique….
quelques exemples:

1 – dans une grande clinique de la place, un patient en souffrance rénale par obstruction des voies urinaires avec un taux de creatinine très élevé a été transfusé au mepris des règles de la science. Cet acte irréfléchi à entraîné un OAP (œdème aigu du poumon) par cette surcharge à ne pas commettre. Quand le patient s’enfonça dans son état sanitaire, le médecin de la clinique s’est soustrait de sa responsabilité en envoyant le patient dans une structure publique.

2- me voici moi-même dans une clinique privée avec mon enfant. Le capricieux médecin de garde se mît à faire des actes médicaux sans gants stériles avec une grande ignorance des règles élémentaires de protection de lui-même et de son patient. Je fus effaré et ne sus que faire devant cet ignorant chez qui je suis venu chercher des soin.
3- de nombreux patients des cliniques privées finissent leurs fins de vie dans les hôpitaux publics: exsangues de leurs dernières économies car siphonnés par ces cliniques véreuses sans une prise en charge adéquate, les patients sont orientés vers les structures publiques au dernier moment . Pourquoi admettre qu’une clinique puisse se comporter de la sorte en se disculpant de sa responsabilité dans la prise en charge inachevée de son patient? Pourquoi accepter que les hôpitaux publics soient les mouroirs ou les morgues des cliniques privées?

Il y a un laissez-aller odieux dans le fonctionnement de ces cliniques véreuses dirigées par des médecins et anciens responsables du ministère.
Justement ces tricheurs et porteurs de morts sur la conscience ont été des DG, des Chefs de service et des ministres et connaissent donc les rouages corrompus de l’autorité sanitaire et en abusent dans leurs logiques de médecins sans conscience et enhardis par le vice de poursuite Et de contrôle.

il est impératif de surveiller ces cliniques et veiller sur l’exercice de leur métier. Il faut alors évaluer leurs capacités techniques, les locaux et les coûts de leurs prestations. Ces cliniques doivent avoir l’obligation des moyens afin de ne pas se débarrasser de leur responsabilité dans la prise en charge correcte de leurs patients. Elles sont tenues aussi de justifier leurs prescriptions et leurs actes chirurgicaux avec une vraie documentation médicale.

Exemple préjudiciable: une clinique trop connu de ndjamenois aurait opéré d’appendicite 40% du personnel d’une entreprise juste pour se renflouer les caisses. La moindre douleur sur les 9 cadrans de l’abdomen est une invité à une opération d’appendicectomie de renflouement de caisse chez tout patient solvable. Horrible car criminel.

La plupart part de nos cliniques privées n’ont pas des locaux conformes à des pratiques médicales. Elles utilisent des locaux d’habitations pour des soins avec de nombreux risques pour leurs patients. En plus ces locaux sont très sales car sans hygiène ou précautions d’hygiène.

L’autorité sanitaire du Tchad par son service d’inspection doit sévir sans délai contre ces cliniques privées dignes de films d’horreur. Il faut uniformiser les prix et coûts des actes . Ces cliniques doivent fournir des rapports d’activités au ministère, faute de quoi une fermeture sans préavis.

Dr. Djiddi.

Tchad Forum

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*