Italie : Samuel Jackson et la légende du basket Magic Johnson pris pour des migrants

Infos

Sur les réseaux sociaux, l’ancienne superstar des parquets NBA et l’acteur ont été pris pour deux migrants profitant abusivement de la solidarité des citoyens italiens.

La popularité de Magic Johnson et Samuel L. Jackson n’a visiblement pas franchi les frontières de l’Italie. Le week-end dernier, l’ancienne vedettes des Los Angeles Lakers et le célèbre acteur ont été associés à des migrants profitant abusivement du système d’aides mis en place en Italie en dépensant l’argent dans les boutiques de luxe.

Tout est parti d’une contribution sur Facebook de Luca Bottura. Ce journaliste a posté une photo du duo tranquillement assis sur un banc en Toscane après avoir fait leurs emplettes avec un commentaire plein d’ironie censé dénoncer les raccourcis et les arguments populistes concernant les migrants: «L’argent de Boldrini à Forte dei Marmi leur sert à faire du shopping chez Prada avec nos 35 euros. Partagez cette photo si vous êtes choqués.»

Le cliché (pioché sur le compte Twitter de Magic Johnson) largement repris sur les réseaux sociaux a provoqué un déferlement de commentaires agressifs d’internautes prenant l’information au premier degré et n’ayant pas reconnu les deux célébrités. Le message s’est répandu comme une trainée de poudre sur Facebook et Twitter en étant même relayé par des personnalités, comme le modèle Nina Moric. Connue en Italie, la présentatrice télé s’est indignée sur son compte Facebook: «Voir dans des villes touristiques comme Forte dei Marmi et Milan des migrants qui squattent les bancs avec nos 35 euros, c’est vraiment trop.»

Des internautes ont tenu à rétablir la vérité en expliquant qu’il s’agissait simplement de deux célébrités qui avaient fait du shopping. Le journaliste à la racine de ce buzz a ensuite dû s’expliquer. Celui-ci a affirmé qu’il avait voulu faire une expérience sociologique sur les réactions que susciteraient un telle photo: «40% des gens ont compris la provocation, 30% se sont vraiment indignés et 20% ont cru qu’il s’agissait d’un détournement raciste et que je n’avais pas reconnu Samuel Jackson et Earvin Magic Johnson.»

Lefigaro.fr

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*