L’infidélité n’est pas que le sexe…ça commence par soi même

Infos

L’infidélité n’est pas que le sexe…ça commence par soi même

De nos jours le mot « infidélité » est devenu l’outil d’arme de plusieurs, dont on se sert pour soit dégrader une personne et mal la représenter aux yeux du monde, soit il est considéré comme l’élément destructeur d’une relation: « il (elle) a été infidèl (e), la relation est terminée ».

Mais dans sa définition spirituelle et profonde, l’infidélité n’est pas juste le fait de coucher avec une personne autre que sa femme ou son mari , comme bcp semble le croire, non, ceci une définition assez légère et étroite qui ne justifie pas ce mot. Coucher avec une personne autre que sa femme ou son mari, c’est de l’adultère (je parle plus des personnes mariées). Mais L’infidélité elle se définit par un ensemble de choses, du plus petit au plus grand, qui résume la qualité d’une relation et dont la négligence mène à la séparation. C’est le fait justement de ne se focaliser que sur le côté sexuel comme définition de l’infidélité, qui a poussé bcp de personnes dans des relations ou mariages à minimiser d’autres aspects tout aussi important au bonheur, tels que la communication, l’honnêteté, le respect, l’esprit travailleur.

Quoique l’adultère est considéré par la majorité comme le « péché impardonnable », il n’en demeure pas moins vrai que la séparation de deux personnes est dans 80% des cas le résultat final d’une longue série de maux qu’on a longtemps négligé dans la relation: Les petits mensonge ci et là, des gestes déplacés qu’on a bcp tolérés, des injures douloureuses et dégradantes qu’on a laissé coulé, des questions sans réponses avec lesquelles on a accepté vivre, et qui avec le temps se sont avérées destructrices, etc…

Les raisons d’une séparation peuvent remontées à plusieurs mois ou années, lesquelles négligées ont lentement pris racines dans le couple, parfois sans qu’on ne s’en rende compte, puis portées des fruits dont la saveur amère a empoisonnée la relation et conduit à la séparation. L’adultère, dans ce cas, n’est que l’un des fruits amers d’un mal négligé longtemps auparavant.

Bcp choisissent marcher à l’aveuglette, en faisant tout leur possible pour se retrouver devant le Maire ou le pasteur, en robe blanche ou costume élégant, devant la famille et une foule d’amis, pour marquer leur vœux et être vu comme « Mari Et Femme ». Mais une fois que les vœux ont été répétés, yeux dans les yeux, (vœux dont ils ne connaissent guère le sens sacré), une fois que les anneaux ont été échangés, suivis de doux baiser et des acclamations de ceux présents, les nouveaux mariés croient que tout est fait, victoire a été obtenu sur Les jaloux, ils ont réussi: ERREUR..!!!

Mes frères et sœurs, le vrai mariage commence après la lune de miel, la vraie bataille sera dans votre foyer, la personne avec laquelle vous venez de vous unir sera soit votre meilleur (e) ami (e), ou votre pire ennemi (e). Ce n’est ni la bague, ni la robe blanche, ni la signature qui définissent le mariage, mais les dispositions du coeur. Vous récolteriez ce que vous avez semé durant la période de « dating ». Quel secret trimbalez vous avec vous? Quelles sont les raisons de votre union? Êtes vous prêt à vous engager pour la vie à cette personne? À accepter Sa famille? À supporter son tempérament agressif et violent? Sa jalousie maladive? Cette tendance incessante qu’il (elle) a de se saouler la gueule?… bcp ferment les yeux sur certains faits juste par désir de se retrouver devant le Maire, puis lorsque les choses empirent dans le foyer, elles (ils) diront: elle (il) a changé. Non.

C’est la négligence de certains faits que vous avez choisi ignorer lorsque vous vous courtisiez, qui se sont empirés dans le mariage. C’est de la négligence que vous avez semé dont vous récoltez la douleur aujourd’hui.

J’ai appris avec le temps que Dieu n’induit personne en erreur. Jesus est l’auteur du mariage, alors il considère chaque relation. Avant de se présenter devant le Maire ou le Pasteur, et dire « Oui, je le veux », le Seigneur ouvre toujours nos yeux sur le caractère véritable de la personne avec laquelle nous décidons nous unir. Mais bien trop souvent nous ignorons les signes, et nous nous entêtons à obtenir ce titre de « marié », au prix de notre vie. Pour certaines femmes le désir de se marier est plus fort que la mort. Satan serait capable de se présenter à elle, elle dira « c’est pas grave, tu vas changer, Dieu est bon ». Mes sœurs, faut arrêter…

« Que chacun s’examine soit même… Que chacun examine ses propres œuvres.., pour savoir si vous êtes dans l’Amour… » Galates 6:4.

Prenez le temps de vous connaître, faites une prise de conscience, considérez votre propre vie, examinez vos actes, prenez le temps de vous poser les véritables questions, et n’ayez pas peur des réponses. Si vous n’êtes pas honnête avec vous mêmes, vous ne pouvez être honnête avec l’autre. Si vous n’avez pas la paix du coeur, vous ne pourrez créer la paix autour de vous, car vous ne pouvez donner ce que vous n’avez pas.

Le mariage a été institué par Dieu dès la fondation du Monde, c’est un engagement sacré et serait une source de bonheur, si ses principes sont appliqués comme il faut. Tel un paysan qui prend le temps de labourer la terre avant de semer les graines, l’arroser au quotidien, s’assure de déraciner chaque mauvaise herbe, et attendre patiemment les fruits de son dur labeur, ainsi chacun devrait prendre le temps de travailler sur lui-même, et sa relation, explorer chaque trait de personnalité, avant de se lancer dans le mariage.

Prenez le temps de connaître une personne, et ayez le courage de dire non à ce qui n’est pas pour vous. Ne vous trompez pas par de faux raisonnements, ne vous voilez pas les yeux. C’est la négligence des faits que vous avez jugés sans importance lorsque vous vous fréquentiez, qui se sont avérés dangereux dans le mariage. L’épine que vous aviez sous le pied et avez négligé, a fini par causer un abcès, puis une infection de la jambe, et tout le corps est malade. Ce que vous refusez d’adresser causera votre perte.

Le mariage n’est pas une mauvaise chose, et il en existe des Hommes bons, des femmes vertueuses, mais vous devez avoir le courage de laisser tomber ce qui n’est pas à vous, pour saisir ce que vous méritez. Ca prendra peut être du Temps, mais ça viendra.

« Car la promesse est encore pour un temps déterminé… et ne mentira pas. Si elle tarde, attends-la, car elle viendra surement, elle ne sera pas différée…le juste vivra par sa foi. » Habakkuk 2:3

Soyez beni..

Bebe Muna.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*