Tchad : faux bac, licence, master, graves irrégularités constatées par l’Inspection d’Etat

Infos

Les personnes suspendues ne recevront pas leur salaire suite à la « détention et usage de faux diplômes en attendant d’autres mesures conséquentes », selon l’Inspection Générale d’Etat.

Eu égard aux graves irrégularités constatées par la mission de contrôle de l’Inspection Générale d’Etat suite aux travaux de vérification de l’authenticité des diplômes par l’ONECS (Office National des Examens et Concours du Supérieur), plusieurs agents de l’Autorité de l’Aviation Civile (ADAC) sont suspendus de leurs fonctions, selon une note de l’Inspection générale d’Etat, signé par le chef de mission Abakar Al-Hadj Ousmane.

A l’issue d’une mission de contrôle de la gestion financière, matérielle et des ressources humaines de l’ADAC au titre des années 2014 à 2016, 15 personnes dont 6 femmes sont accusés de possession de Faux BAC, faux diplôme de technicien du supérieur, faux Master, fausse attestation, fausse licence, faux DEUA, faux DESS, faux supplément de diplôme ou encore faux diplôme de spécialisation.

Les personnes suspendues ne recevront pas leur salaire suite à la « détention et usage de faux diplômes en attendant d’autres mesures conséquentes », selon l’Inspection Générale d’Etat.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*