Tchad : 10 000 Tchadiens fuyant le Niger accueillis au lac Tchad

Infos

Des Tchadiens vivants au Niger pendant plusieurs décennies, au total 10 000, ont fui le Niger pour regagner le Tchad. Ils sont accueillis dans le camp des retournés Tchadiens de Dar al Kheir (terre de providence), annonce, dans un document le Haut commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR).

Selon ce document, depuis la fin de la semaine dernière, la région du Lac, dans l’ouest du Tchad, a vu l’arrivée massive de personnes en provenance de la République du Niger.

Alerté par la Commission nationale d’accueil et de réinsertion des réfugiés et des rapatriés (CNARR), le HCR a très vite pris des dispositions pour installer les nouveaux retournés dans le camp Dar al Kheir, près de Dar es Salam, le camp des réfugiés nigérians. Les Tchadiens rentrés du Niger affirment avoir fui l’insécurité et surtout depuis que des forces armées tchadiennes ont quitté leur zone, les tchadiens ne vivaient plus en sécurité, disent-ils, des propos rapportés par le HCR.

Les tchadiens ont quitté les villages de Kidjindi, Ankadndougoune et Tchortchouri, dans la  zone  de Guiguimi, elle-même située dans la région de Diffa, au sud-est du Niger. Selon le HCR, ces personnes affirment qu’elles proviennent d’une communauté nomade arabe d’Ati dans la région de Batha, au centre du Tchad, et que leurs grands-parents ont quitté le Tchad pour le Niger il y a plusieurs décennies. Certains ont expliqué que la communauté avait quitté le Tchad à cause de la persécution du régime de Hissène Habré.

Les Tchadiens rentrés du Niger ont été vaccinés contre l’hépatite E et la méningite par le personnel du centre de santé parrain du HCR, géré par le Comité international de secours (IRC) dans le camp de Dar es Salam et le district médical régional du Tchad, renseigne le document du HCR.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*