Histoire vécue

Infos

Un homme âgé fonctionnaire diplômé d’état a servi son pays pendant trente ans sans bavure, sans détournement il était respecté. Il rendait toujours service sans attendre rien en retour. Il était toujours à la disposition des autres même les plus petits la seule chose qu’il n’a pas pu faire c’est de construire un chez et il était toujours en location même après sa retraite. Un jour, son fils ainé qui portait le même nom que lui très en colère se rendit chez son papa en criant depuis le portail. Papa tu as travaillé pendant des années tu n’as rien réalisé, tu es resté pauvre toute ta vie, devant moi tu rends service aux gens et ils te donnent de l’argent et tu refuses. Tu ne nous as rien laissé que la misère aucun héritage. Le père silencieux et très concentré regagna sa chambre les larmes aux yeux en laissant son petit qui continuait toujours de crier en se donnant en spectacle. Après fatigué, le petit rentra chez lui et le calme revient enfin.

Le lendemain, le père est retrouvé mort dans sa chambre par les voisins sous l’effet de la colère et de tout ce que son fils lui avait dit, il venait de faire une crise cardiaque. Deux ans après la mort du père, le fils qui n’avait aucune considération pour son papa devait passer un grand concours. Il était la cinquième personne que les membres du jury devaient appeler. Il avait peur et ne savait pas où mettre les pieds. Enfin on lui fit appel une fois debout devant les membres du jury seul face à son destin il est temps qu’il se présente il ouvre sa bouche et donne son nom et prénom ce qui correspondait bien au nom et prénom de son défunt père.

Les six membres du jury étonnés lui demandaient de répéter encore son nom, c’était des gens que son père avait aidés pour qu’ils entrent dans la fonction publique. Etes-vous le fils de telle personne? S’échappa de la bouche de l’un des membres du jury, le fils répond toujours avec la tête baissée Oui Messieurs. D’habitude il avait honte de son père et honte de porter son nom et prénom mais cette fois-ci il a été étonné, on lui donna une chaise pour s’asseoir et tous les six membres du jury étaient debout devant lui.

Un parmi eux prenait la parole « monsieur en mon nom propre et aux noms de mes collègues ici présents, je tiens à rendre hommage à votre père à travers vous. Si on est ici devant vous aujourd’hui, c’est grâce à votre papa il a fait de nous des cadres, nous tenons à le remercier par votre biais. Vous pouvez vous lever et considérer que vous êtes déjà retenu pour le poste, faites honneur à votre père en suivant ses pas vous pouvez disposer. Merci ». Une fois au dehors le fils ne pouvait pas s’arrêter de pleurer il a enfin compris ce que son père lui avait laissé comme héritage et il a eu le remords de son geste tout au long de sa vie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*