Ma réflexion du jour : l’islam interdit-il l’espacement de naissance donc le planning familial ?

Infos

Ma réflexion du jour : l’islam interdit-il l’espacement de naissance donc le planning familial ?

Le Coran comprend 114 Sourates, 6236 Versets, 323.670 lettres, 77.934 mots. Mais il n’existe pas de passages qui interdisent l’espacement de naissance donc un planning familial, ni un appel obligatoire à une forte natalité.

Aussi à l’époque du Prophète Mohamed (pssl), ses compagnons pratiquaient le système contraceptif « naturel » comme l’abstinence sexuelle avec leurs femmes, utilisation du calcul des périodes de menstruation donc de période d’ovulation, le coït interrompu… Ce sont des formes d’espacement de naissance appliquées pendant leur époque. Sans que cela ne soit interdit par le coran ou le prophète.

Enfin ce hadith suivant qui est authentique, que certains musulmans et cheikhs par lequel, ils justifient l’interdiction de planning familial sauf impératif médical et encouragent une forte natalité, leurs arguments ne sont pas solides et contredisent même les pratiques des formes contraceptives appliquées au temps du prophète dont il a la connaissance. D’autres soutiennent sans raison fondée que faire le planning familial c’est aller à l’encontre de la volonté divine pour les naissances c’est comme Dieu est incapable de réaliser ses volontés.

D’après Ma’qal Ibn Yasar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Mariez vous avec la femme douce et fertile car je vais me venter de votre nombre par rapport aux autres communautés ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2050 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

عن معقل بن يسار رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : تزوجوا الودود الولود فإني مكاثر بكم الأمم
(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٠٥٠ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Le prophète Mohamed (paix et salutations soient sur lui) lorsqu’il a dit et souhaité voir que le nombre des musulmans soit plus nombreux au jour de jugement dernier contre le nombre des autres adeptes d’autres religions monothéistes, est ce que cela doit s’inscrire sur la durée ou bien un ordre impératif pour tout musulman d’avoir beaucoup d’enfants ?
C’est un souhait mais non un appel obligatoire à chaque couple musulman du moment où le mariage même en islam est une institution surerogatoire donc Sounna et non obligatoire sous peine de chatiments de la Charia ou de punitions divines.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes

Donc l’idée d’une forte natalité, absence d’espacement de naissance donc de planning familial est plus culturelle, traditionnelle, politique, économique, sociologique…qu’islamique même si cela est justifiée par certains musulmans et des oulémas.
Les facteurs qui encouragent une forte natalité sans espacement de naissance sont la polygamie beaucoup présente en Afrique, le mariage précoce, la pauvreté, l’ignorance, absence d’éducation, campagne de sensibilisation, politique adéquate de population, insuffisance d’accès aux centres de santé, d’autres pensanteurs socio-économiques et culturelles.

Par Kebir Mahamat Abdoulaye

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*